Warning: A non-numeric value encountered in /home/gvnro/nicolaemischie.fr/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5611

ACCOMPLISSEMENTS EN TANT QUE DÉPUTÉ

– Il a fondé l’Université « Constantin Brancusi », en transformant le Département de Gorj et la ville de Targu Jiu dans un centre universitaire, avec plus de 7000 étudiants et plus de 170 doctorants et chercheurs;

– Il a transferé le complexe « Debarcader » à l´Université “ Constantin Brancusi », en offrant aux étudiants des conditions optimales pour l’étude, la nourriture et le logement des étudiants;

– Il a initié le projet de loi sur la restitution des forêts à tous les citoyens roumains;

– Il a initié les premiers contacts parlementaires entre la Chambre des députés de la Roumanie et le Parlement de la République de Moldova, en participant à chacun des trois “ Ponts des Fleurs » sur la rivière de Prut et en créant plus de 8.500 bourses d’études pour les élèves et les étudiants de la Bessarabie;

– Il a obtenu, en tant que député et secrétaire et de la Commission parlementaire pour l’éducation, la science, la jeunesse et le Sport de la Chambre des députés, une croissance du PIB de 2,8% à 4% pour les enseignants, ce qui a conduit à une augmentation de leurs salaires.

 

ACCOMPLISSEMENTS EN TANT QUE PRÉSIDENT DU CONSEIL DU DÉPARTEMENT DE GORJ

– Sous la coordination de NM on a exécuté des travaux d’alimentation en eau et en gaz naturel, ainsi que des travaux de réhabilitation des routes dans 40 localités du Département de Gorj;

– Il a obtenu les fonds nécessaires pour moderniser les écoles secondaires de Târgu-Jiu, Motru, Mătăsari, Novaci, Peştişani et Târgu Cărbuneşti, en introduisant l’enseignement dans de langues étrangères, en développant l’enseignement pédagogique, dans le domaine des soins médicaux public et privé, tout en assurant la base matérielle de beaucoup d’internats ou cantines scolaires;

– L´une de ses préoccupations a été la fourniture de matériel des hôpitaux du département, la rénovation de bâtiments, le renouvellement des flottes de véhicules des hôpitaux, ainsi que l´obtention d´approbations et d´appareils nécessaires pour le service d’hémodialyse;

– Il a réussi à obtenir les fonds nécessaires pour la construction de plus de 524 appartements et studios pour les jeunes à Targu-Jiu, Motru et Rovinari et à Targu-Carbunesti à travers la filiale de l´Agence nationale du logement (ANL) de Gorj;

– Il a été impliqué dans l’obtention des fonds nécessaires pour la reconstruction et la dotation du Théâtre dramatique « Elvira Godeanu »;

– Il a pris des mesures pour la réorganisation du Musée de l’art, en le transférant des locaux du Collège national « Virgil Madgearu » dans le Parc Brancusi, en apportant les fonds nécessaires pour convertir ce collège dans un point de référence de l’éducation économique en Gorj;

– Il a obtenu des fonds pour le renforcement de la Colonne sans fin et de l´Ensemble Brancusi et a supervisé le processus jusqu´à son achèvement;

– Il a stimulé le potentiel touristique du Département de Gorj en lançant le programme “ Développement de la zone touristique de Gorj », financé par des fonds PHARE, en utilisant des fonds publics et provenant de contributions privées;

– Il a pris, en permanence, de mesures pour préserver les traditions folkloriques de la région de Gorj, en soutenant et en développant le groupe folklorique « Doina Gorjului », le mieux groupe de ce type du pays et a réussi à organiser le premier Festival International de Folklore;

– Il s´est engagé à construire 14 gymnases dans le département de Gorj;

– Parmi ses principales préoccupations, on mentionne le bien-être des habitants des villages de Gorj, ce qui s´est matérialisé par les 36 projets SAPARD pour lesquels il a déjà obtenu le financement requis;

– Il a soutenu le processus de modernisation et de dotation des camps scolaires et des établissements religieux, des églises et des monastères de la région de Gorj.

 

LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU DÉPARTEMENT DE GORJ POUR LA PÉRIODE 1996-2004

À la fin du mandat de Nicolae Mischie, selon les indicateurs de performance publiés par le Ministère de l’Administration publique, le Département de Gorj occupait l’une des trois premières places, devenant l’un des départements les plus prospères de la Roumanie.

  • Pour l’indicateur «Attirer des financements extérieurs pour les routes et les ponts départementaux », en 2004, le Département de Gorj occupait la 1ère place dans les classements, tout comme les Départements de : Bihor, Buzău, Caraş-Severin, Iaşi et Prahova, occupant la même place, surclassant 35 départements du total de 41 départements, occupant la 1ère place dans les régions de l’Olténie et de la Valachie, suivi de Prahova, surclassant des départements ayant des surfaces plus grandes, avec de nombreux représentants dans l’administration centrale, à savoir le dans le gouvernement et le parlement : Bacău, Dâmboviţa, Sibiu, Argeş, Dolj, Arad, Galaţi, Suceava, Vaslui, Hunedoara, Timişoara, Braşov, Vrancea, Constanţa, Botoşani, Ialomiţa et Satu Mare. (Page 24).
  • Pour l’indicateur de performance «Attirer des financements externes pour la protection de l’enfant en 2004 », le département de Gorj a remporté la 1ère place dans les classements, avec d’autres départements (28), en surclassant des départements tels que: Dolj, Ilfov, Constanţa, Arad, Teleorman, Alba Iulia, Caraş-Severin, Harghita et Neamţ, qui occupent la 30ème place, ou la 41ème, comme dans le cas du Dép. d’Ilfov. (Page 25).
  • Pour l’indicateur de performance « Routes et ponts »: La préparation, par le Conseil du Département, d’une stratégie de développement pour les routes et les ponts départementaux pour l’année 2003 (d.j.p.f.1) (page 81), dans l’étude « Mesure de la performance des Conseils des Départements de la Roumanie – le Département de Gorj est situé sur la 1ère position dans le classement, avec les Départements de Arges, Arad, Tulcea et d’autres, tandis que d’autres Départements, tels que: Bacău, Dâmboviţa, Galaţi, Giurgiu, Mehedinţi, Vrancea ou Hunedoara occupent la 21[eme place et les départements de Constanţa, Buzău et Bihor occupent la 41ème place.
  • Pour l’indicateur de performance : « Pourcentage de routes départementales entièrement modernisées dans le réseau routier du département pour l’année 2003 (d.j.p.f.2) », le Département de Gorj occupe la 3ème place, après des départements tels que Olt et Satu-Mare, classés 1er et 2ème, avec 35,76 % par rapport aux 38 autres départements, considérablement surclassés, comme Cluj, avec un pourcentage de 17,14% (13ème place), Sibiu (21ème place), avec un pourcentage de 12,51%, Dolj (25ème), avec 10,55%, Galati (31ème) , Constanta (35ème), Alba, Mures et Tulcea, (38ème, 39ème et 40ème), avec des pourcentages compris entre 2,36% et 2,59%, ou bien Buzau, 41ème, avec un pourcentage de 0,00%.
  • Pour l’indicateur: « Le pourcentage de routes départementales de terre dans la totalité des routes départementales pour l’année 2003 (d.j.p.f.3), le Dép. de Gorj occupe la 6ème place, dépassé seulement par Bihor, Braila, Covasna, Caras-Severin et Neamt, avec un pourcentage de 1,50%, surclassant 35 départements – Arges, Alba, Mehedinti (places 20, 21, 22), avec des pourcentages allant du 5% à 5,44% ou des départements tels que Hunedoara, Harghita, Vaslui, Calarasi et Iasi, occupant les places 37, 38, 39, 40 et 41 avec des pourcentages allant du 15,42% au 22,90%.
  • Pour l’indicateur: « Le coût moyen de l’entretien des routes de montagne, pour l’année 2003 (d.j.p.t.12) , le Gorj a occupé la 6ème place, étant dépassé par des départements comme Bacau, Neamt, Arad, Valcea et Cluj, qui ont eu un coût moyen inférieur à 6.46 mille RON par km, mais la position du Dép. de Gorj est incomparable à cet égard par rapport aux autres 35 départements, qui ont eu des coûts de maintenance moyens allant de 14 mille RON par km, à Buzau ou 33,39 mille RON par km, à Caras-Severin, à 158 mille RON par km en Vrancea ou à 200 mille RON par km en Alba, Maramures et d’autres départements qui n’ont pas été surveillés.
  • Pour l’indicateur « coût moyen des travaux de modernisation des routes de colline, pour l’année 2003 » (d.j.p.f.14), le Dép. de Gorj se trouve sur la 9ème place sur 41, étant dépassé par les départements de Caraş-Severin, Dâmboviţa, Vâlcea, Mureş, Prahova, Neamţ et Iaşi, Caras-Severin, Dambovita, Valcea Prahova, Neamt, Iasi, qui ont eu un coût moyen d’exécution des travaux de modernisation inférieur à 403,976 RON par km (coût du département de Gorj), mais surpassant 33 autres départements, qui ont eu des coûts moyens des travaux de modernisation particulièrement importants, par exemple les départements de Alba et Suceava = 500 mille RON par km, Arad = 542,8 mille RON par km, Bacau = 640 mille RON par km, Vaslui = 800 mille RON par km ou Bistrita Nasaud = 900,99 mille RON par km.
  • Pour l’indicateur «Attirer des financements externes par le Conseil départemental pour les routes et les ponts départementaux, pour l’année 2003 » (d.j.p.f.17), le Gorj a remporté la 1ère place, avec les départements de Caras-Severin, Covasna et Iasi, en surclassant des départements tels: Bacău, Dâmboviţa, Ilfov, Sibiu, Timiş, Vrancea ou Vâlcea, qui ont remporté la 5ème place, ou bien des départements tels Alba, Arad, Argeş, Constanţa, Hunedoara, Olt, Prahova, Suceava, en dernière place.

OBJECTIFS PROPOSÉS DE 2004 À 2008

Les objectifs de NM, qui ont été inclus dans la stratégie de Gorj pour l’année 2004, avant de se retirer de la politique:

  • Obtenir du financement afin d’ouvrir une compagnie aérienne et afin de construire un aéroport à Targu-Jiu, aéroport pour lequel toutes les études étaient réalisées et toutes les mesures étaient prises, comme en témoignent les modèles fabriqués par le Centre pour les inventions de Bucarest et qui avaient été commandés par Nicolae Mischie, ancien président de Conseil du Département de Gorj. Cet aéroport a été jugé impératif pour le développement du département de Gorj et pour la mise en valeur des œuvres de Constantin Brancusi ( télécharger les plans ici );
  • Obtenir l’accréditation de toutes les facultés de l’Université « Constantin Brancusi » ;
  • Constituer la Faculté de médecine et les Facultés d’Histoire-Archivage et de Philologie – Langues;
  • Constituer le Musée d’histoire de la médecine;
  • Programmes nationaux et départementaux pour la cueillette de baies, en assurant leur traitement dans de centres modernes du Département de Gorj, visant à créer de nouveaux emplois;
  • Mettre en place un programme concret pour stimuler le développement de l’apiculture écologique, en soutenant les apiculteurs et en assurant l’accès aux programmes avec des subventions;
  • Construire, avec des fonds étrangers, une chaîne de centrales éoliennes dans les zones de Novaci-Bumbeşti Jiu, Valcea, la vallée du Sohodol, Tismana et Pades;
  • Obtenir des fonds de l’UNESCO pour la construction d’une salle de congrès international, appelée «Constantin Brancusi»;
  • Programmes pour relancer l’agriculture écologique, la culture fruitière et l’élevage dans le Département de Gorj, soutien à la valorisation et le traitement des produits propres;
  • Le développement du tourisme qui est devenu une industrie, une source fiable de revenus pour les habitants du Gorj, une façon de créer de nouveaux emplois;
  • Stimuler le processus de mise en œuvre de l’accumulation en eau en aval de Tismana II, un projet sur papier à l’initiative de Nicolae Mischie, mais qui n’a pas encore obtenu le financement nécessaire;
  • Moderniser le système de l’enseignement général et pré-universitaire, en l’adaptant aux normes européennes, en dotant toutes les écoles du département d’ordinateurs, en vertu de programmes éducationnels préparés et élargir les liens et échanges dans ce domaine avec plusieurs pays de l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique;
  • Intensifier la collaboration des localités de Gorj avec d’autres localités (par exemple, les municipalités Sambotin et Godinesti ayant des relations de collaboration avec des municipalités du Japon et de la Belgique – jumelage territorial et administratif);
  • Création d’un département d’enseignement supérieur théologique;
  • Des actions médiatiques concernant les programmes de subventions pour le développement des PME sur le marché local, mais également le marché international;
  • Obtenir du financement afin de créer un système d’hôtels qui permette de capitaliser la beauté naturelle de la région et attirer des touristes étrangers;
  • Soutenir le développement de l’exploitation du charbon, du pétrole, l’industrie du verre, de la production de meubles, du caoutchouc, de la construction du matériel, du matériel minier et des matériaux de construction, du marbre, du travertin et les hydrocentrales dans le département de Gorj;